Version téléchargeable: 

ÉLECTIONS

STÉPHANE JOLY RÉÉLU À LA TÊTE DU GEMME

3 ANNÉES POUR MIEUX FAIRE RECONNAITRE LE ROLE STRATÉGIQUE DES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES ET BIOSIMILAIRES DANS NOTRE SYSTÈME DE SANTE.

 

L’Assemblée Générale du GEMME (association GEnériques Mêmes MEdicaments), qui représente les professionnels et industriels du médicament générique et biosimilaire, a réélu à sa tête, Stéphane Joly, déjà président de l’association depuis 2018. Cette élection a été l’occasion d’élargir les instances de direction avec la création d’une Vice-présidence « Hôpital » portée par Vincent Pont, Président du Laboratoire Arrow et d’accueillir de nouveaux représentants avec l’élection de Sébastien Michel (Mylan), Vice-Président Affaires publiques et Juridiques, Emmanuel Wilhelm (Sun Pharma), Vice-Président Communication et de Léopold Berthier (Substipharm), Représentant des membres associés.

 

Biographie

Stéphane Joly est pharmacien de formation et titulaire d’un MBA. Bénéficiant d’une très longue expérience du médicament générique, il est le Président de Cristers du groupe Welcoop qu’il a fondé en 2006. Avant cela, il fut le président fondateur de Bayer Classics puis de Ivax France, entreprises toutes deux acquises par le laboratoire Teva successivement en 2002 puis 2005.

De 1984 à 1994, M. Joly a occupé différentes fonctions chez Sanofi aussi bien au Japon qu’en Suisse, en France ou au Maghreb (commercial, marketing, responsabilité de centres de profits). Il fut à̀ la tête de l’activité générique de Sanofi de 1994 à 1997. Stéphane Joly fut le co-fondateur de l’AFG, association française du générique (1997 / 2001) et participa à la création du Gemme (2002).

 

« Ma priorité pour ce nouveau mandat sera le développement du marché des médicaments génériques et biosimilaires en France, grâce à des conditions d’accès au marché facilitées et à une meilleure connaissance de ces médicaments par les Français. Je suis également très heureux de pouvoir mener à terme les nombreux projets engagés lors de mes deux premières années en tant que président », Stéphane Joly.

Stéphane Joly entend également promouvoir de nouvelles initiatives afin de mieux faire reconnaitre le rôle stratégique que jouent les médicaments génériques et biosimilaires pour le bon fonctionnement du système de santé français et de mieux prendre en compte les besoins des patients.

Ces médicaments contribuent en effet à la préservation de la viabilité de notre système de santé grâce aux économies qu’ils génèrent et aux investissements qu’ils permettent. Plus de 30 milliards d’euros d’économies ont été réalisées depuis 2000 grâce au médicament générique[1].  La crise de la COVID-19 a démontré que leur rôle en matière de santé publique ne se limitait pas à leur impact sur l’équilibre du financement de la Sécurité Sociale. En effet, les génériques permettent une diversification de l’offre de médicaments et, durant la période de pandémie, cette offre « multisources » a permis de proposer des alternatives aux patients et de limiter le risque de rupture de produits essentiels dans un contexte d’augmentation de la consommation de certains médicaments de plus de 30% en quelques semaines. La demande hospitalière a notamment été multipliée par 20 pour les spécialités liées à l’épidémie. Les industriels du médicament générique se sont mobilisés pour assurer la continuité de l’approvisionnement des patients tant sur les pathologies liées à la Covid que sur l’ensemble des pathologies aiguës et chroniques.

« Les médicaments génériques et biosimilaires sont une chance pour notre système de santé qui doit être davantage exploitée. La France doit atteindre les objectifs ambitieux[2] fixés par la Stratégie Nationale de santé et rattraper ses voisins européens en matière de taux de pénétration des médicaments génériques et biosimilaires », Stéphane Joly. Les génériques ne représentent aujourd’hui que 38% des boites vendues sur le marché pharmaceutique remboursable[3]. La progression du taux de substitution, grâce au soutien continu des pharmaciens, ne permet pas au médicament générique d’atteindre tout son potentiel car une part encore importante de prescriptions se situe en dehors du répertoire de ces médicaments excluant pour les équipes officinales la possibilité de jouer pleinement leur rôle. Les tendances d’évolution des parts de marché des médicaments génériques et biosimilaires ne sont pas à la hauteur des enjeux auxquels notre système de santé se trouve confronté. Pour y remédier, le GEMME travaille actuellement sur différents leviers favorisant le recours aux médicaments génériques et conduit une étude afin de déterminer les modalités économiques et pratiques permettant de dynamiser le développement des médicaments biosimilaires notamment au travers de leur substitution.

Les médicaments génériques et biosimilaires participent enfin à la préservation du tissu industriel et de l’emploi en France et en Europe. 60 sites de production de médicaments génériques sont implantés en France et 70 % des génériques sont fabriqués en Europe[4]. Le secteur d’activité génère environ 15 000 emplois directs dans l’hexagone[5].

« Grâce à l’engagement des équipes permanentes du GEMME et de chacun de ses membres, ces deux années furent l’occasion de beaucoup d’accomplissements, dans la continuité de la dynamique des présidences précédentes. Mais les défis demeurent nombreux. Les parts de marché des médicaments génériques et biosimilaires restent encore limitées, les industriels du générique sont fragilisés et le contexte post-COVID a fait émerger un nouvel enjeu de souveraineté sanitaire. C’est pourquoi je suis heureux et fier de pouvoir continuer à défendre les positions de notre Association, à soutenir et accompagner les actions de l’ensemble de nos partenaires tout en restant à l’écoute des préoccupations des patients », Stéphane Joly.

Le Comité directeur du GEMME….

  • Président : Stéphane JOLY (Cristers)
  • Trésorier & secrétaire général : Philippe RANTY (EG Labo)
  • Vice-président Biosimilaires :  Jean-Louis ANSPACH (Teva)
  • Vice-président Affaires Economiques : Pascal BRIERE (Biogaran)
  • Vice-président Affaires publiques et juridiques :  Sébastien MICHEL (Mylan)
  • Vice-président communication :  Emmanuel WILHELM (Sun Pharma)
  • Vice-président Affaires scientifiques : Gilles WIESENDANGER (Zentiva)
  • Vice-président Hôpital : Vincent PONT (Arrow)
  • Représentant Membres associés :  Léopold BERTHIER (Substipharm)

[1] Source : Mutualité Française et GEMME

[2] 1 médicament sur 2 prescrit dans le Répertoire en 2020 et 80% de pénétration des biosimilaires sur leur marché de référence d’ici 2022

[3] Source : GERS – Les Chiffres Clés de l’Industrie Pharmaceutique – Décembre 2019 (CMA)

[4] Source : Medicines for Europe

[5] Source : GEMME

 

A propos du GEMME

L’association réunit 21 industriels du médicament générique et biosimilaires : les laboratoires Arrow, Athena, Biogaran, Cristers, Delpharm, EG Labo, Evolupharm, Galien, H2 Pharma, Helm, Macors, Médipha Santé, Mundipharma, Panpharma, Substipharm, Sunpharma, Teva, Venipharm, Viatris, Zentiva et Zydus.

Le GEMME œuvre pour faire reconnaître la qualité et la sécurité des spécialités génériques et biosimilaires dispensées en France et valoriser le rôle médical, industriel et économique de ces médicaments. Le GEMME participe pleinement à la pérennisation du système de santé français.

www.medicamentsgeneriques.info

@generiques_asso