PLFSS 2016 
Des annonces en trompe l’œil sur le médicament générique : le gouvernement doit tenir ces engagements sur le développement des médicaments génériques

Le GEMME a pris connaissance avec intérêt des mesures prévues par le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2015 et s’inquiète fortement des importantes baisses de prix prévues pour l’année à venir.

Il est en effet courant de faire porter au médicament la majeure partie des économies recherchées pour équilibrer le budget de la sécurité sociale. Ce millésime ne fait malheureusement pas exception. Ainsi, les industriels du médicament générique souhaitent alerter sur ces baisses de prix répétées (232M€ en 2014, 150M€ en 2015) qui fragilisent fortement l’outil industriel français et européen.

« En effet si, comme pour l’exercice précédent, le poste relatif à la promotion et au développement des génériques donne davantage de poids aux baisses de prix qu’au développement de l’utilisation du médicament générique, ces annonces sont une nouvelle fois des trompes l’œil. Elles sont incompatibles avec l’engagement du gouvernement dans le cadre du lancement du plan d’action pour le développement des médicaments génériques. Il s’agit d’une posture dangereuse qui ne résout rien » déclare Erick ROCHE, Président du GEMME.

Le GEMME estime que le médicament générique ne doit pas contribuer aux mesures d’économies dans une proportion plus importante que sa part dans les dépenses de l’assurance maladie.

Les industriels du médicament générique rappellent que le développement du marché des génériques a déjà permis de réaliser d’importantes économies (2,2 Md d’€ en 2014 et près de 18 Md depuis 2000) et que ce potentiel reste à développer : on estime en effet que les économies liées à une utilisation des médicaments génériques au même niveau que nos voisins européens, seraient de l’ordre de 1,5 milliard d’euros/an.

Des mesures structurelles s’imposent pour concrétiser rapidement les annonces favorables au développement de l’utilisation des médicaments génériques.

Enfin, le GEMME souligne à nouveau que le développement du médicament générique permettrait une évolution durable du secteur de la santé en France, en permettant de prendre en charge davantage de patients, de garantir une qualité de prise en charge équivalente et de favoriser l’innovation.

Contact :

Alexandre SOUFER

Tél: 01 70 91 55 86

a.soufer@gemme-asso.org

A propos du GEMME

L’association réunit 22 industriels du médicament générique et biosimilaires : les laboratoires Arrow, Athena, Biogaran, Cristers, Delpharm, EG Labo, Evolupharm, Galien, H2 Pharma, Helm, Macors, Médipha Santé, Medis, Mundipharma, Panpharma, Substipharm, Sunpharma, Teva, Venipharm, Viatris, Zentiva et Zydus.

Le GEMME œuvre pour faire reconnaître la qualité et la sécurité des spécialités génériques et biosimilaires dispensées en France et valoriser le rôle médical, industriel et économique de ces médicaments. Le GEMME participe pleinement à la pérennisation du système de santé français.

www.medicamentsgeneriques.info

@generiques_asso